menu_haut
 
 
accueil
 
menu_bas
 

Plagiat industriel / plagiat artistique >

 

Pour poursuivre sa démarche artistique qui consiste à emprunter des modes opératoires propres aux PME, Damien Beguet microclimat a réalisé plusieurs sérigraphies en collaboration avec l'atelier Tchikebe ! à Marseille.
L'idée est de faire du plagiat industriel dans le milieu artistique. Cela correspond d'avantage à du plagiat (voir définition ci-dessous) qu'à du piratage ou à de la contrefaçon qui consisteraient à faire des copies. Là, il s'inspire fortement d'œuvres existantes en apportant des modifications pour ne pas être hors la loi. C'est une pratique très répandue dans le monde des entreprises qui ne développe pas de bureau d'étude, mais qui s'inspire fortement de la production des autres. Dans le monde artistique, cela existe, mais c'est peu assumé. Les artistes s'inspirent des autres artistes et même avec un certain manque d'originalité parfois. Ce travail se moque et met en évidence cette hypocrisie, là les questions économiques ne sont pas prioritaires, mais les questions morales sont bien plus présentes. Damien Beguet joue le rôle du plagiaire en faisant valoir son droit à la caricature en tant qu'artiste.

 

Plagiat définition >

 

Le plagiat est une faute morale et/ou commerciale consistant à copier un auteur ou créateur sans le dire, ou à fortement s'inspirer d'un modèle que l'on omet délibérément ou par négligence de désigner. Il est souvent assimilé à un vol immatériel.
Le « plagiaire » est celui qui s'approprie indûment ou frauduleusement tout ou partie d'une œuvre littéraire, technique ou artistique (et certains étendent ceci - par extension - à un style, des idées, ou des faits).
Il convient de distinguer entre le plagiat, qui consiste à prétendre qu'on est l'auteur original de ce qui n'est qu'une copie, et la contrefaçon, qui consiste à prétendre que ce qui n'est qu'une copie est en réalité l'œuvre de l'auteur original.
Certains opèrent également une distinction entre le plagiat, emprunt grossier, et le « démarquage », où le texte subit des modifications variées pour brouiller les pistes. De même les anglophones rapprochent parfois aussi du plagiat le Missquoting (sources manquantes ou insuffisantes), le Self Plagiarism (un auto-plagiat, nullement illégal voire impossible en tant qu'oxymorique, souvent utilisé par les artistes (Warhol en particulier, qui en a fait sa marque), mais parfois assimilé à une sorte de manquement à une nouvelle "norme morale" ou à une sorte de fraude par recyclage quand il n'est pas signalé), de même que pour le slice and dice plagerism (recomposition de ses propres écrits).

Source Wikipédia

menu_bas